Le jour de la bête

Aina Alegre

CREATION

CONCEPTION
Aina Alegre Valls


INTERPRÈTES
Aniol Busquets
Teresa Acevedo de las Casas
Charlie Fouchier
Cosima Grand
Aina Alegre Valls

SON
Romain Mercier


LUMIÈRS
Pascal Chassan

COSTUME
Aina Alegre Valls in collaboration with Astrid Cadoz

COSTUME PRODUCTION
Aurélie Noble

MISE EN ESPACE
Aina Alegre Valls in collaboration with Pascal Chassan

RÉGIE GÉNÉRALE
Pascal Chassan

CONSEIL ARTISTIQUE
Quim Bigas
Isabelle Catalan
Chiara Gallerani

PRODUCTION
Ryan Kernoa


Tarifs
20€ / 14€ / 10€

PARCOURS PARIS - VANVES
DÉLICES 12 octobre
au Théâtre de Vanves
NO SE TRATA DE UNE DESNUDO MITOLOGICO
21 mars, Théâtre de Vanves

© Aina Alegre

Dans son enfance catalane, Aina Alegre a été marquée par le spectacle des castells, ces impressionnantes tours humaines, échafaudées sur plusieurs étages d’épaules, qui manifestent sur un mode festif la force solidaire du groupe et dressent le sens de la communauté. La danse contemporaine semble bien éloignée de ces jeux rituels, mais n’est-elle pas là aussi, comme l’écrivit un jour Hervé Guibert, pour “ racheter la mort des gestes ” ? Explorant les univers de fête et de célébration, Aina Alegre y puise la matière chorégraphique d’une polyphonie de corps qui puisse transformer le plateau en un “ foyer éphémère ”, dont un rythme commun serait le combustible. Mais un autre foyer vient nourrir le brasier du Jour de la bête : celui des cabarets de l’entre-deux guerres, où des artistes entraient en transgression face au durcissement politique et social de leur époque. Des castells aux cabarets : deux façons secrètement reliées de célébrer “ la nécessité vitale de la fête ”.

COPRODUCTION du CDC

PRODUCTION : studio fictif
COPRODUCTIONCDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson, Format, Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie dans le cadre de l’accueil-studio/Ministère de la Culture et de la Communication, Théâtre de Vanves, CDC de Toulouse/Midi-Pyrénées, L’échangeur - Centre de Développement Chorégraphique des Hauts-de-France
ACCUEIL EN RESIDENCE : Vivat d’Armentières, scène conventionnée danse et théâtre et d’Arcadi Île-de-France    

Studio Fictif est soutenue par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet chorégraphique.